Actualité

Comment le GrandSoissons veut combattre le chômage sur son territoire

Posté le 07 Juin 2016


par Guillaume Roussange, Mardi de l’Economie
 
 
La collectivité déploie de nouveaux outils pour fluidifier le marché de l’emploi.  Elle veut jouer un rôle de « facilitateur » entre les entreprises et les acteurs de la formation et de l’emploi. 
 
Favoriser le développement économique, aider les demandeurs d’emplois à trouver un travail et accompagner les entreprises en quête de compétences. C’est, en résumé, l’objectif que s’est fixé la Communauté d’Agglomération du Soissonnais, au début de l’année 2015, à l’occasion des Assises du Développement Economique. «Cela a été l’occasion pour nous tous d’écrire une feuille de route partagée sur les actions à mener, pas seulement au niveau de la ville, mais sur l’ensemble du territoire », témoigne Alain Crémont, Maire de Soissons et Vice-président du GrandSoissons en charge du développement économique.
 
Favoriser le dialogue
Premier constat : l’amélioration du marché de l’emploi local nécessite de favoriser la rencontre entre les habitants, les entreprises, les acteurs de l’emploi et la collectivité. Pour y parvenir, le GrandSoissons – le service développement économique de la communauté d’agglomération -, a imaginé une série de rendez-vous dédiés aux questions de formation et d’emploi.
«En avril, nous avons par exemple lancé le carrefour de l’alternance, avant celui de l’emploi et de la formation, en octobre. Ces deux manifestations ont été un succès en réunissant plus d’un millier de visiteurs et une centaine d’exposants », témoigne Anne-Sophie Hervieux, chargée de mission Attractivité et Prospection au GrandSoissons.
Le succès de ces manifestations a convaincu la Communauté d’Agglomération et ses partenaires de poursuivre son action et de reconduire ces rendez-vous en 2016, voire d’en développer de nouveaux. «Les demandeurs d’emplois et les chefs d’entreprises ont besoin et envie de se rencontrer localement. Ces rencontres sont l’occasion de découvrir de nouveaux métiers et pour les dirigeants, de s’ouvrir à de nouveaux profils », poursuit la chargée de mission.
Autre série d’événements reconduits : les « Matinales de l’Economie », des petits-déjeuners conviviaux organisés tous les deux mois environ, au cours desquels les décideurs économiques peuvent débattre et échanger autour d’un thème.
 
Resserrer les liens
Ces premières manifestations ont également démontré l’envie des acteurs locaux de l’emploi de mieux se connaître et de travailler ensemble. Symbole de cette volonté : la création d’un guide pratique, recensant les intervenants du territoire, leurs spécificités, ainsi que les mesures phares du moment concernant le marché de l’emploi. «Le but de cet ouvrage, dont la sortie est prévue en janvier, est bien de répondre à la question « Qui fait quoi sur notre territoire ? ». Chacun doit en effet connaître les actions des autres pour agir efficacement », explique Emmanuel Gadret, directeur du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE).
 
A Soissons, le taux de chômage frôle les 15%. Pour combattre ce fléau, la collectivité a mis au point une stratégie visant à renforcer l’attractivité du territoire, à mobiliser les acteurs de l’emploi, mais aussi à déployer tous les outils actuellement disponibles pour fluidifier le marché local de l’emploi. Y compris les plus originaux et innovants. La collectivité a ainsi accompagné l’implantation l’enseigne de bricolage Bricoman à Mercin-et-Vaux. «Le travail mené entre l’entreprise, Pôle Emploi et notre collectivité est un exemple de bonne pratique à suivre », souligne quant à lui Florent Thévenin, directeur du développement économique du GrandSoissons.
 
Déployer des outils innovants
L’enseigne ne s’est en effet pas contentée de diffuser de simples offres d’emploi. Dans la perspective de son ouverture, en juin prochain, elle a travaillé en lien étroit avec les services de Pôle Emploi pour recruter une partie de son équipe de conseillers techniques et d’hôtesses de caisse grâce à la méthode « de recrutement par simulation » (MRS). «Cette technique laisse une place plus importante aux aptitudes plutôt qu’au CV. C’est une chance pour les demandeurs d’emploi, mais aussi pour l’entreprise qui peut recruter des salariés adaptés et motivés », soulignent de concert Aline Mangataye, directrice de l’agence Pôle Emploi de Soissons et Mickel Gits, directeur du magasin Bricoman.
 
Technologies numériques
Cette volonté d’innover pour améliorer la situation de l’emploi s’est aussi traduite par l’adoption, il y a quelques mois, du service TagEmploi. Cet outil Internet, constitué d’un site et d’applications mobiles, permet de recenser l’ensemble des offres d’emplois disponibles sur le territoire et de les centraliser. Plus besoin pour le demandeur de surfer de site en site à la recherche des annonces. En un clic, celui-ci peut visualiser les informations et même créer un système d’alerte l’avertissant de la parution d’une offre ou d’une formation. «Nous enregistrons entre 4 800 et 6000 connections par mois. La moitié des internautes se reconnectent. Le système fonctionne très bien », se félicite pour sa part Olivier Engrand, adjoint à la Ville de Soissons, en charge de l’emploi et de la formation. D’ici quelques semaines, une nouvelle version du site sera mise en place pour permettre aux entreprises de diffuser directement des offres de stage et d’emploi. «L’une des clés de l’emploi sur le territoire, c’est l’alternance. Cet outil contribuera, j’en suis sûr, à l’essor de l’apprentissage sur le territoire », conclut l’élu.